Poèmes à Lou | Guillaume Apollinaire

Acheter

7,50

Jouant de tous les registres, depuis les mètres traditionnels jusqu’au poème figuré, jamais Apollinaire n’a montré dans son expression une telle audace et une telle invention. Ni dans son inspiration. Amant persuadé que Le vice n’entre pas dans les amours sublimes il chante la joie et la douleur des corps sans oublier que « le corps ne va pas sans l’âme », à la fois rêvant d’un inaccessible absolu et acceptant les partages les plus dérisoires.

Présentation de l’ouvrage

« Jouant de tous les registres, depuis les mètres traditionnels jusqu’au poème figuré, jamais Apollinaire n’a montré dans son expression une telle audace et une telle invention. Ni dans son inspiration. Amant persuadé que Le vice n’entre pas dans les amours sublimes il chante la joie et la douleur des corps sans oublier que “le corps ne va pas sans l’âme”, à la fois rêvant d’un inaccessible absolu et acceptant les partages les plus dérisoires. Soldat vivant au jour le jour les misères des premières lignes, il a le courage de contempler l’insolite beauté que suscite la guerre, et de la dire. Mais dans la magnificence de l’amour comme dans l’émerveillement qu’il ressent, artilleur, sur la ligne de feu, il reste, proche de nous, l’homme qui sait sa faiblesse et le prix de l’attente : Je donne à mon espoir tout l’avenir qui tremble comme une petite lueur au loin dans la forêt ».  Michel Décaudin.

Présentation de l’auteur

Né à Rome le 26 août 1880, Guillaume de Kostrowitzky publie son premier conte signé Apollinaire dans La Revue blanche en mars 1902. Mobilisé et blessé pendant la guerre, il meurt à Paris le 9 novembre 1918 atteint par l’épidémie de grippe espagnole.

Informations complémentaires

Éditeur : Gallimard
Auteur : Guillaume Apollinaire
Date de sortie : 09/05/1969
Dimensions : 15x180x181
Nombre de pages : 243